Almazis

Iakovos Pappas

iakovos_0002web

©Marie Sez

Claveciniste, organiste, metteur en scène, musicologue, Iakovos Pappas s’intéresse à la rhétorique, à la déclamation et à la gestuelle des XVIIe et XVIIIe siècles. Ses recherches aboutissent à une théorie concernant l’émission vocale et le mécanisme de la prononciation, bouleversant ainsi les usages actuels de l’interprétation de la musique baroque ; il est ainsi l’un des rares en Europe à pouvoir enseigner la déclamation chantée.

Il fonde en 1992 l’ensemble Almazis, avec lequel il met ses recherches en application, et réalise de nombreuses mises en scènes.
Il enseigne le chant et la déclamation au Centre de Musique Baroque de Versailles de 1993 à 1997.

Iakovos Pappas réussi l’exploit unique dans le monde musical d’avoir touché avec autorité tous les caractères possibles de l’expression musical allant de la musique érotique la plus débridée en passant par la musique maçonnique, musique comique, musique dramatique, jusqu’à la musique religieuse.

Les œuvres telles que Médée de Marc-Antoine Charpentier, Atys de Jean-Baptiste Lully et Le Carnaval de Venise d’André Campra ont trouvé un nouveau souffle insoupçonné jusqu’alors.

Son extraordinaire talent pour le comique est exprimé à travers d’une série des productions comme L’Isle des Foux et Les deux Chasseurs & La Laitière d’Egidio Duni, Zémire & Azor d’André Ernest Modeste Grétry, Le Maréchal Ferrant et Blaise le savetier, d’André Danican Philidor.

Sa discographie témoigne de son éclectisme : les pièces de clavecin de Pancrace Royer, de Gaspard Le Roux et de Jean-François Dandrieu, les sonates pour clavecin de Giovanni Battista Platti, la transcription des Sonates opus 1 d’Antonio Vivaldi.

 

pen